29 juin 2007

Les travailleuses du sexe




Référence : Life as a Thai sex worker BBC News

La vie en tant qu'ouvrière thaï du sexe


Bangkok est une destination notoire pour tourisme sexuel. Mais les vies des ouvriers du sexe de la ville sont pleines de danger, de maladie et de la nécessité pressante d'envoyer de l'argent à la maison.

Pim, qui a récemment quitté son travail dans un gogo bar, a une histoire typique.

"j'ai grandi dans la campagne dans Phetchabun, en Thaïlande du nord. Mes parents étaient des fermiers et je les ai aidés dans les champs. Nous étions pauvres mais nous avons toujours eu assez à manger.

Quand j'avais environ 15 ans, ma famille est tombée en morceaux. Mon père a toujours beaucoup bu , mais cela s'est aggravé et, et il a commencé à devenir violent. Ainsi ma mère, ma soeur et moi sommes parties.

J'ai voulu étudier pour devenir infirmière, mais quand mes parents ont divorcés j'ai dû quitter l'école et trouver du travail comme journalier, pour les fermiers locaux. Je n'ai pas aimé et c'était seulement payé 100 bahts (2 €) par jour.

À cette époque, une bonne amie est allée travailler à Bangkok, et quand elle est revenue au village elle m'a dit qu'elle gagnait beaucoup d'argent là bas en tant que serveuse.

Il y avait des commérages dans le village rapportant qu'elle n'était pas que serveuse, car elle envoyait à maison du baht 10.000 ($300) par mois, mais elle l'a toujours niée.

Elle m'a demandée de venir avec elle lorsque j'avais 16 ans mais j'étais trop effrayée. Quelques années après, quand j'eus donné naissance à ma fille, et séparé de mon mari, j'ai changé d'avis.

J'ai laissé mon bébé à Phetchabun avec ma mère, et je lui ai dit que j'allais gagné de l'argent à Bangkok. Mais je ne lui ai pas dit ce que je faisais - je ne l'ai toujours pas fait. Elle aurait honte.

'Puis-je faire ceci?'

Quand mon amie m'a embauché dans un gogo bar à Nana Plaza pour la première fois, j'ai été vraiment choqué. Je n'avais jamais été à un endroit comme cela avant, et au début je n'ai pas même su ce que les danseurs faisaient.

Quand j'ai finalement réalisé, je ne pouvais pas le faire et je me suis enfui du gogo bar. J'ai continué à penser que 'puis je vraiment faire ceci?'

Au début j'ai décidé de travailler juste comme serveur, mais les danseurs gagnaient beaucoup plus l'argent, et par la suite j'ai accepté de faire danseur aussi.

Pour le premier mois, les propriétaires de gogo bar permettent aux filles d'obtenir leur plein salaire même si elles travaillent juste comme danseuses. Mais ensuite il faut faire au moins de 10 clients par mois, ou les salaires sont réduits.

La prostitution est techniquement illégale en Thaïlande, mais la loi est très rarement imposée

Les évaluations du nombre d'ouvriers du sexe varient de 30.000 à plusieurs millions. La plupart d'entre eux travaillent plutôt avec les hommes locaux qu'avec les touristes sexuels.

La plupart des prostituées viennent du Nord de la Thaïlande , alors que d'autres sont du Laos ou de Birmanie .

La prostitution d'enfant et le trafic est également connue pour être un problème

Mon premier client était un homme occidental dans la trentaine. Il était effrayant et je vraiment ne l'ai pas aimé, mais j'ai juste pensé à l'argent.
Je ne pouvais pas compter sur son départ, et j'ai pris une très longue douche. J'ai commencé à pleurer, et pensé et à la honte de mes parents s'ils savaient ce que je faisais.

Aucun de mes clients ne m'a jamais interrogé au sujet de ma vie ; ils s'en moquent. Une fois un type m'a demandé si j'étais ok, mais je n'ai pas su quoi dire, et j'ai regardé au loin.

Lorsque je travaillais dans les gogo bars, j'ai souvent été inquiété par la maladie, et également par la sécurité. Quelques filles gagnent plus en faisant des extras avec des hommes hors des gogo bars, mais j'ai toujours préféré la salle du haut, étant trop effrayée par les risques.

Une amie est allée avec un type à hôtel, et elle a trouvé la bas beaucoup d'autres hommes. Elle n'a pas voulu me dire ce qui s'est passé après, mais elle a tremblé longtemps après être revenu à la maison.
J'ai également eu quelques expériences effrayantes moi-même. Une fois un japonais m'a suivi jusque chez moi tout en hurlant. Les taxis peuvent également menacer d'interdire à des filles, et nous n'osons rentrer à la maison qu'en groupes.

Regarder en avant

En dépit de ces problèmes, des nouvelles filles arrivent toujours. Beaucoup de clients préfèrent des enfants ou de jeunes filles, et les propriétaires de gogo bars nous ont toujours encouragés à recruter des adolescents dans nos villages

Quoique je m'y soit habitué, j'ai toujours détesté travailler dans les gogo bars. Je m'y suis fait quelques bons amis mais cette vie n'avait rien de bon.

Je me suis senti fière d'envoyer de l'argent à la maison, mais je ne me suis pas sentie fière de moi. Rapidement, j'ai été pénalisée car je n'obtenais pas assez de clients.

C'est alors qu'un ami à moi m'a parlé de Nightlight [ une formation et un emploi de charité chrétienne pour d'anciens ouvriers de sexe, dans des usines ].

Depuis que j'ai commencé travailler là, ma vie est tellement meilleure. Je ne gagne pas autant que dans les gogo bars, mais je me sens mieux et le sgens m'écoutent et me respectent. J'ai maintenant l'occasion de regarder en avant. Je veux finir l'école où j'étudie la comptabilité, ainsi je pourrai avoir un salaire pour que ma fille ait une bonne vie.

Je souhaiterais ne jamais être devenu un ouvrier de sexe. Je pense quelques hommes étrangers pensent qu'il est normal de payer le sexe ici en Thaïlande, comme ils pensent que les filles veulent réellement faire ce job.

Mais ces hommes ne comprennent pas que la plupart d'entre nous n'a aucun choix - nous sommes juste ici pour gagner de l'argent pour nos familles, en attente d'une chance de nous en sortir."



15 juin 2007

Visa français pour les thailandaises

2006-09 IFHS (1)


Vous avez une copine thailandaise et vous voulez lui présenter notre belle culture en lui offrant un voyage en France?

Pour l'avoir pratiqué 3 fois, la demande de visa pour la France pour une thaïlandaise est une opération délicate. Le visa se demande au service des visa à côté de l'alliance française sur Sathorn.

Il faut tout d'abord savoir que les fonctionnaires de l'ambassade de France à Bangkok feront tout pour rendre l'opération impossible, quitte à demander des documents qui ne figurent pas dans la liste officielle des documents à fournir. C'est de bonne guerre, ils veulent mesurer la motivation, sachant que plus celle ci sera élevée, moins ils auront à régler de problèmes ultérieurement.

A la fin, le plus simple est de se rendre sur place où de se fendre d'un coup de fil à 4 heure du matin (heure française) à l'ambassade de France. Ne pas hésiter à laisser sonner...

Mieux vaut demander un visite touriste ou visite sociale de 3 mois dans un premier temps.

Ensuite votre amie doit retourner à son lieu de naissance pour récupérer son certificat de naissance et éventuellement de divorce (sic). Puis elle doit se présenter, le matin, à l'ambassade habillée 'en madame', cela aide, surtout de la part des auxiliaires thailandais travaillant pour l'ambassade qui sont extrêmement déplaisant et méprisants. A côté les fonctionnaires français sont des crèmes...

Puis vous devez demander, de votre côté, un certificat de résidence à votre mairie . Le mieux est aussi d'envoyer votre cv, vos diplomes, vos relevés bancaires (que votre copine se hatera de garder en mémoire) et vos dernières déclarations d'impots, tout cela en fonction de la bonne volonté du fonctionnaire préposé.

En général les thaïlandaises connaissent des agences pouvant 'faciliter' l'obtention du visa contre une somme modeste. Je vous conseille d'utiliser ces services même si cela vous parait "curieux" qu'un service de l'état français puisse paraitre corr... Notez qu'il n'est pas nécessaire d'acheter un billet d'avion avant d'avoir le visa, vous pouvez demander uniquement une réservation valable généralement 5 jours. Elle vous sera demandée au moment où vous retirez le visa. L'assurance voyage obligatoire peut être achetée à la tour Thai Wa à côté du service des visas.

Le numéro de tel de l'ambassade 00 66 2 627 2150

Bon courage

http://www.ambafrance-th.org/article.php3?id_article=31
35 Charoenkrung 36 - Bangkok 10500
(66 2) 657 5151
Email : consulat@ambafrance-th.org
Ouverture au public : 8h30-12h00



Pourquoi la France se complait elle à avoir un service des visas gérées par des locaux "petits chefs" avec des locaux immondes, surpeuplés et sans normes de sécurité incendie? N'est ce pas note représentation? Vous aurez certainement droit au changement de file : vous faites la queue 2 heures et arrivé au bout, hop on ferme le guichet!

12 juin 2007

La Folie du Doso


Le doso est un petit biscuit sucré salé vinaigré qui se croque à toute heure. Il est a ce petit gout de farine de riz grillée de notre bannette française. Oops j'ai révélé un secret de Boulange!

11 juin 2007

Boire une bière allemande, manger un kebab et écouter de la musique thai

2006 11 Sanam Luang Beer garden (3)

Où boire de la bière allemande, manger un kebab et écouter de la musique thai?

A lumpini, au night market, où se trouve le food court Sanam Luang. Bonne ambiance (sauf peut être les serveurs de bière parfois un peu "pushy"), bonne boisson et musique!

Allez faire un tour à la Grande roue.

2006 11 Sanam Luang Beer garden (7)2006 11 Sanam Luang Beer garden (6)2006 11 Sanam Luang Beer garden (5)2006 11 Sanam Luang Beer garden (4)2006 11 Sanam Luang Beer garden (3)2006 11 Sanam Luang Beer garden (2)2006 11 Sanam Luang Beer garden




La Grande Roue de Bangkok




Elle vient de Paris, passe des chansons françaises et offre une super vue sur Bangkok.
Au parc Lumpini, 150 le quart d'heure.

2006 11 Grande roue de Paris (9)2006 11 Grande roue de Paris (8)2006 11 Grande roue de Paris (6)2006 11 Grande roue de Paris (4)2006 11 Grande roue de Paris (10)2006 11 Grande roue de Paris

09 juin 2007

Etre payé des cacahouètes




Les cacahouètes ne sont pas chères en Thailande.
Donc beaucoup d'employeurs essayent de vous payer en cacahouètes.
Cela va bien avec l'apéro, du coup on est obligé de boire de la bière.
Mais cela donne des gaz et ne remplit pas la gamelle...

Epouser une thailandaise - Deuxieme partie

2007-01 Thailand Game show fair (17)

B - La co existence

Bon, vous avez trouvé l'âme soeur! Certainement un peu vite mais... Voila une nouvelle série de conseils pour assurer entre vous une vie conjugale sereine :
1. Evitez les diseuses de bonne aventure. Elles auront vite fait de vous trouver des Mia Nois inexistantes, histoire de semer la zizanie et de gagner une cliente régulière. Si tout va bien à quoi serviraient-elles?
2. Faîtes démentir votre réputation de français : bavard et radin. Surtout allongez la monnaie avant qu'on vous le demande, mais pas trop sinon c'est "open wallet". Normalement la montée en charge financière devrait être graduelle :
  • Des fringues
  • Un voyage en France (heureusement, c'est une galère pour obtenir un visa)
  • Une mobylette
  • Une maison en Isan (à partir de 200 000 baths). En plus cela sécurise le terrain familial et évite aux oncles et tantes de se l'accaparer
  • Des bijoux en or (parfois avant l'étape de la mobylette)
  • Des fringues
3. Ne vous laissez pas isoler de votre cercle social, de vos amis. l'isolement social permet d'eviter les critiques,de protéger son capital, de renforcer l emprise psychologique et ne pas s ennuyer
4. Faites attention aux grossesses inopinée (en un seul mot).
5. Si elle travaillait avant de vous rencontrer, qu'elle continue
6. Ne la laisser pas rester seule à la maison, inscrivez la à des cours de français ou des cours du soir. Il y a toujours un moyen, pour des thaïlandais courageux de revenir à des études.
7. Fréquentez peu la famille, ce n'est qu'une source de trouble et vous aurez parfois l'impression de faire l'ATM (américain ta monnaie!)
8. Si des enfants existent d'un précédent mariage, ne troublez pas leur cycle d'étude.
9. Essayez de réconcilier les perspectives de vie. En Thailande, dans la campagne, l'espérance de vie est de 45 ans. Dans ce cadre, la durée et l'importance des études n'a pas la même valeur qu'en occident.
10. Non, la différence majeure entre Isan et Ville c'est qu'en ville il faut faire du shopping! Consommation n'est que frustration et ruine de l'âme... et hop on revient au boudhisme!



08 juin 2007

Epouser une thailandaise - Premiere partie

2007-01 Thailand Game show fair (7)

Femmes Thaïlandaises ou recueil de bêtises et de conseils surannés à l'intention des pigeons plumés par des poules...
A - La chasse

Voila, vous allez en voyage "d'étude" à Bangkok et 2 temps, trois mouvements, vous vous trouvez marié à une thaïlandaise! Ok, pas de problème, sachez seulement qu'un nouveau monde s'ouvre à vous et qu'il faut aimer l'imprévu. Voici quelques conseils issus d'une compilations de 4 ans d'observations subjectives:

1. Quel sont les chances de succès d'un couple mono culturel en occident? 50/50, alors imaginez un couple bi culturel ou aculturel!
2. Ne pas chassez les étudiantes autour de RCA et de Patpong en soirée, si elles sont là, c'est qu'il y a une raison.
3. Les salons de massage et les gogo bars n'ont jamais été productifs, quelques soit votre niveau d'ivresse.
4. Rappelez vous que vous êtes dans un pays en voie de développement. il y a donc de fortes chances que vous ayez plus de moyen que votre copine. Il y a donc de fortes chances que ce soit vous qui payiez les sorties... et si cela ne vous venais pas à l'esprit, on vous le rappellerai... et pas forcément de façon diplomatique. Les français ont la réputation d'être radins... et bavards. De toute façon, un farang pauvre n'existe pas.
5. Si elle a un téléphone dernier cri qui n'arrête pas de sonner, il y a de forte chance que ce soit sont "gig" (petit copain), les filles thais ont rarement des amis masculins.
6. Si elle parle parfaitement bien anglais, méfiance. Si elle parle parfaitement le français, épousez la!
7. Votre copine a l'air de la vierge Marie, regardez ses copines. Si elles fument, boivent de la bière et jouent au billard, vous êtes tombé sur Kate Moss;-)
8. Ne pas succomber au syndrome de chevalier blanc, ou alors choisissez bien l'objet de vos bons soins, ce ne sont pas les demoiselles à sauver qui manquent à Bangkok! Et elle veulent surtout obtenir les moyens financiers de se sauver toutes seules.
9. Les filles thaïes diffèrent de leurs soeurs occidentales respectables seulement dans l'approche, leur corps ensoleillée, et leur nature généreuse. Elles sont semblables parce qu'elles apprécient le sexe occasionnel avec le type qui a le meilleur look qu'elles puissent trouver.
10. Si vous voulez un mariage à long terme, évitez les tapineuses.

Noel a Bangkok

Image(191)

Il fait chaud en France? Alors vous pouvez mieux vous rendre compte de ce que peut être Noël sous les tropiques...


Image(191) 2006 12 Deco Noel (3) 2006 12 Deco Noel (2) 2006 12 Deco Noel 2006 12 Carrefour 100_0766 100_0765 100_0764

04 juin 2007

Testacules de mouton et salade de pomme de terre mouillées


Où manger ces délices? Au moyen Orient, Non à Bangkok, cité cosmopolite s'il en est!
Sukhumvit soi 3, et vous êtes au moyen orient. Certains hôtels vous refuserons si vous n'êtes pas de la péninsule arabique!
C'est un vrai monde interlope où les barbus et les femmes à burka cotoyent les charmantes et charnues hotesses thailandaises, gardienne de tabourets!
Allez manger au Shéérazad, l'un des seuls restaurants fermés du quartier. C'este excellent et en plus vous aurez peut être la chance d'apercevoir Ben Laden monter au premier étage.
Le vendredi, il y a un excellent couscous mouton dans la rue pour 120 baths.



Un coin d'Allemagne a Bangkok

2006 12 Goethe Institute (3)

Lassé de l'Alliance Française et de son restaurant bof bof... Faîtes quelques pas et allez au Goethe Institute, l'équivalent culturel allemand.

Là le service est impeccable, la bière +++, le vin ok et les plats bons (avec des saucisses quand même). Admirez le décor, vous êtes dans une fermette bavaroise de l'Isan. C'est bien réussi.
Ici tout n'est que luxe, calme et volupté...

2006 12 Goethe Institute (3)2006 12 Goethe Institute (1)2006 12 Goethe Institute


Vatel en Thailande

2006 11 Vattel

Une école de haute cuisine en Thailande?
Vatel bien sûr, mais attention, à titre de "haute cuisine" ils en sont pour l'instant aux spaghetti et à la pizza, ni raffiné, ni français.
Allez manger au restaurant d'application, l'ambiance est sympathique et le décor hideux à souhait.
Si vous êtes un pro de l'enseignement de la restauration et de l'hôtellerie, ils cherchent en permanence des nouveaux candidats. Vous pouvez laisser votre cv et même passer un entretien mais sachez que vous n'aurez plus aucune réponse après...

Pour les candidats intéressés :
http://www.vatel.fr/v_ang/instituts/thailande.php
http://www.i-tim.ac.th/

2006 11 Vattel (5)2006 11 Vattel (4)2006 11 Vattel (3)2006 11 Vattel (2)2006 11 Vattel (1)2006 11 Vattel



LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin

Ma liste de blogs