13 juin 2010

Le guide du parfait idiot thailandais


Les récents événements semblent avoir déclenché une prise de conscience de intelligentsia thaïlandaise.
Tel ce journaliste Thaïlandais assez critique sur son propre peuple (serait il devenu français?)

http://www.bangkokpost.com/opinion/opinion/37714/a-guide-to-the-perfect-thai-idiot

Une traduction sommaire:

Un guide de l'idiot parfait Thai

  • Publié le: 26/05/2010 à 12:00
  • l'article de journal: Nouvelles
En 1996, trois Latino-Américains a écrit un livre best-seller en espagnol qui a ensuite été traduit en anglais comme «Guide de l'idiot latino-américain.
Des centaines de volontaires thaïlandais dans les rues aux côtés de nettoyage rue, ville municipaux pour nettoyer après des semaines de protestation par les chemises rouges à Ratchaprasong à Bangkok.
Leur principal argument est que les problèmes de l'Amérique latine ne sont pas causés par des influences extérieures comme les Latino-Américains croient généralement. Au contraire, elle résulte principalement des actions de Latino-Américains eux-mêmes.
Correction des problèmes latino-américains, par conséquent, doit venir de l'Amérique latine.
Demandez les Thaïlandais sur les causes de l'événement honteux de la semaine dernière - ou de tout problème en Thaïlande, d'ailleurs - et ils seront facilement pointer du doigt un autre endroit, jamais à eux-mêmes.
Je suis une sorte Thai je fais partie de cette réponse bien pratiqué. Mais je crois maintenant que si nous continuons à cette mascarade de longue durée de l'auto-tromperie, la Thaïlande est en voie de devenir un Etat en faillite peu de temps.
Nous présentons la Thaïlande, le Pays du Sourire pleine de douceur bouddhistes. Nous avons régulièrement faire l'aumône aux moines et souvent faire des dons aux temples, croyant que ce sont des actes désintéressés pour le bien-être des autres.
Au fond, cependant, nous faisons cela uniquement parce que nous voulons obtenir quelque chose en retour - pour aller au ciel ou ont une vie plus riche prochaine. Il s'agit d'un commerce pur et simple, genre rien ou désintéressé à ce sujet.
Peu d'entre nous donnent pour le plaisir de donner. Nous sommes globalement très égoïste.
Chaque fois que nous aller au temple ou d'assister à une cérémonie bouddhiste, nous avons dûment accepter et réciter les Cinq Préceptes comme un guide pour notre vie quotidienne, mais nous les y laisser, comme nous l'avons toujours de faire des promesses sans jamais l'intention de les garder.
En fait, nous comprenons peu de choses sur le bouddhisme.
Même dans les rangs des moines, la plupart ne connaissent pas les enseignements en profondeur et mener leur vie en conséquence - tout ce qu'ils savent est la façon de mener des cérémonies dont ils tirent un revenu facile.
Cela reflète quelque chose de plus - nous sommes généralement paresseux et aiment prendre des raccourcis à l'Sabai (ne rien faire) de l'Etat. Les billets de loterie, par conséquent, se vendent toujours à des prix premium, la prostitution est endémique et les jeunes femmes se marient facilement retraités étrangers.
Nous aimons à parler, mais rarement entendre. Même lorsque nous faisons, nous négligeons souvent d'entendre, car nous n'avons jamais apprendre à penser de façon critique.
Nous ne pouvons pas mettre en place des points de vue différents et nous ne pouvons travailler en collaboration.
Bon nombre des plus de 30.000 temples bouddhistes ont été construits les uns à côté d'un autre parce que quand nous étions en désaccord avec l'un, nous venons d'aménager une autre.
Ce mouvement de la coopérative n'a jamais réussi ici est une autre indication de notre incapacité à tolérer les différents points de vue.
Nous aisément pardonner, croyons-nous, que notre énoncé le plus commun est la RAI stylo mai (ce n'est pas grave) quand quelqu'un fait une erreur. Mais ce n'est que le reflet de la culture de l'indifférence et la rationalisation prêt.
On peut toujours citer un proverbe bien connu, un célèbre poème ou un sage parole forte pour justifier tout ce que nous faisons.
Nous nous plaignons tant de choses sur la corruption. Mais nous faisons peu à ce sujet.
Pire, nous continuons à élire des politiciens corrompus même parce qu'ils ont de l'argent et d'influence à partir de laquelle nous espérons en profiter.
Sondage après sondage montre que la majorité d'entre nous ne me dérange pas tant que la corruption nous obtenons quelque chose hors de lui.
L'un des sondages l'année dernière a montré que près de 85% d'entre nous pensaient que la tricherie est une pratique commerciale normale, nous faisant presque une nation de voleurs.
Lorsque j'ai soulevé la question dans cette colonne, j'ai reçu le plus en colère réponses des Thaïs collègues, en utilisant des expressions si colorées, qu'elles ne devraient pas être imprimé ni prononcé à portée de voix d'autres êtres humains.
Cette longue durée d'auto-tromperie a créé tant de déficit moral, pour employer la terminologie de Joseph Stiglitz, qui a mis en Thaïlande dans un état de crise morale pendant un certain temps maintenant. Certains des symptômes de cet état sont la crise économique de 1997 et les protestations culminant dans les événements de la semaine dernière.
Bien sûr, nous ne pourrons jamais admettre, car nous sommes parfaite et continuera à être très en colère quand un étranger pousse quelque chose de non-complémentaires sur nous.
Mais j'espère que les événements de choc la semaine dernière plupart d'entre nous en nous re-examen, nos valeurs, et de commencer à réduire le déficit moral ainsi que d'essayer de générer des surplus moral: faire plus véritablement le travail bénévole pour le bien commun semblable à le nettoyage des rues réalisées par Bangkokians week-end dernier, mais sur une base régulière.




1 commentaire:

eric a dit…

Comment ne pas réaliser l'exactitude de cette analyse, faite avec un grand discernement, je serais curieux de connaître le background de ce thai, car avoir le courage de critiquer ouvertement son propre pays n'est tout simplement pas la marque d'un thai de culture et d'éducation thai.
Comme j'imagine les insultes et agressions dont il a du faire face, dans une société si fière d'eux mêmes.
Des gens si susceptible qu'il faut bien mesurer la porté de chaque mot, et je sais de quoi de je parle 10 ans de vie auprès de thai ,deux compagnes et 3 ans sur place.
Ce cher monsieur n'a fait que confirmer ce qui me semblais être une évidence, le bouddhisme prône une culture de l'individu ,là ou le christianisme est une culture de la communauté et de l'echange. Le bouddhisme thailandais permet toutes les fautes mêmes les plus inavouables puisque la valeur de l'argent vous exonerera de celles ci, par quelques donations a des temples. Quelle plus belle morale !!!. Ce monsieur nous parle d'egoïsme , je tendrais presque a penser a de l'égocentrisme.

Lorsque un pan entier de l'éducation est bati sur la tricherie , (voir la multitude de blogs a ce sujet dont certains thaïs decrivent le dégout) et la corruption de leur institution (voir le sujet sur cette firme allemande et le blocus de l 'avion du prince), ne soyons pas étonné que cette société puisse grandir avec le mensonge, et une finesse a manipuler leur monde.
Je reste définitivement convaincu de leur superficialité , et de leur manque d'ouverture d'esprit , et ceci liés a un nationalisme arrogant et prétentieux.
Certes des gens serviables et souriants et un slogan qui fait mouche, » land of smile » mais c'est bien tout ce que ces gens sont capables de donner, le vernis craque bien vite après un long sejour en thailande.
Un americain vivant depuis fort longtemps , m'avait déclamé sa ligne de conduite jouir du cadre de vie sans jamais avoir de relations durables aussi bien professionnelle que personnelle. ( et puis comment ne pas rebondir sur votre article pas si surprenant du12 septembre 2010, bouddhisme sur fond de racisme)
a+ de vous suivre sur votre blog
Eric

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin

Recherche Google : Thailande

Live Search - Actualités : THAILANDE

FORUM FRANCO-THAI