12 décembre 2008

Le roi et la crise en Thaïlande

Traduit de http://www.economist.com/world/asia/displaystory.cfm?story_id=12724800&source=most_commented&mode=comment&intent=readBottom

Un bon désordre royal

4 décembre 2008 | BANGKOK
De l'édition d'impression de The Economist

Le conflit politique interminable de la Thaïlande a beaucoup à faire avec le sujet tabou de sa monarchie. C'est pourquoi le tabou doit être cassé


Même le plus vénéré des rois, adoré par ses personnes comme demi-dieu, n'est pas immortel. Thais ont été rappelés ce dernier mois quand six jours de cérémonies fleuries d'incinération, avec les chariots et les armées dorés des frais supplémentaires dans des costumes traditionnels, ont été tenus pour princesse Galyani, la soeur plus âgée de leur Roi aimé Bhumibol Adulyadej (décrit ci-dessus). Il y avait entretien à Bangkok de l'enterrement de la princesse étant une « répétition générale » pour la fin du règne de Bhumibol, 62 ans de long jusqu'ici. Faisant à une de peu d'apparitions publiques cette année, peu avant son quatre-vingt-unième anniversaire le 5 décembre, le roi a en effet regardé son âge.

L'enterrement seulement brièvement a calmé un conflit politique qui a fait rage pendant trois années entre les défenseurs de Thaksin Shinawatra, le premier ministre évincé par les généraux royalistes dans le coup 2006, et un mouvement d'opposition soutenu par beaucoup de l'élite traditionnelle de Bangkok, apparemment comprenant la Reine Sirikit. Mais le jour après que les cérémonies aient fini une grenade éclatée parmi d'anti-Thaksin protestataires, tuant un. Les protestataires anti-gouvernement, l'alliance des personnes pour les aéroports principaux de démocratie (GARNITURE), qui avait occupé la Chambre de gouvernement depuis août, puis de Bangkok saisi, causant le chaos. Le siège a été soulevé seulement huit jours plus tard, après qu'une cour ait dissous les parties principales dans le pro-Thaksin gouvernement de coalition.

Thaksin est dans l'exil, condamné in absentia de la corruption. Mais un gouvernement dominé par ses alliés a régi depuis que la démocratie est retournée dans les élections de décembre passé. Elle semble portée en équilibre de continuer sous de nouveaux noms de partie en dépit de la décision de la Cour. Le mois dernier M. Thaksin a présenté un rassemblement énorme de ses défenseurs « de chemise rouge » pour rappeler ses ennemis royalistes « de chemise jaune » dans la GARNITURE, qui prétendent protéger le roi contre le républicanisme supposé de M. Thaksin's, qu'il reste le politicien le plus populaire de la Thaïlande.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin

Recherche Google : Thailande

Live Search - Actualités : THAILANDE

FORUM FRANCO-THAI

Ma liste de blogs