20 mai 2007

Joy


Joy est morte. C'était une grande fille entreprenante et très intelligente. Elle tenait un commerce de vêtements et avait réussi à se payer un beau 4x4.

Elle avait le sida. Elle a vécu plusieurs années avec. Tant que Taksin était premier ministre, elle profitait du système de carte à 30 baths (moins d'un euro) pour se faire soigner. Son état était stationnaire et elle exerçait son commerce normalement.

Puis coup d'état! Fini le système de carte à 30 baths. Que des gens se trouvent soudainement privé de soins ne préoccupaient pas outre mesure les militaires. Ou peut être ne s'en étaient ils pas rendu compte. Il y a beaucoup de choses dont ils ne se sont pas rendu compte.

L'état de Joy était correct et les médicaments désormais onéreux, elle s'en passa. Mais elle fut prise d'une soudaine infection et nous quitta. Paix à son âme.

C'est une bien triste histoire et elle n'est pas finie. Beaucoup de personnes furent dans ce cas et les autorités, bien que contrôlant l'information, furent devant une hécatombe.
En bon soldats, ils ne pouvaient laissé cela continuer. Ils manquaient totalement d'imagination et ils firent ce qui était le plus simple : demander aux grands laboratoires de baisser leurs prix où de payer un droit (licence) de commercialisation. Certains laboratoires, conscients du problème de santé publique, acceptèrent de négocier le prix. D'autres, américains, furent intraitables.

Le gouvernement décida donc de se fournir en génériques, moins chers. Les américains firent alors du lobbying et de la rétorsion en classant la Thailande en tête du classement des contrefacteurs (tiens une subite découverte!) et en diffusant des informations dans les médias locaux sur les dangers des génériques, basées sur des informations érronnées, allant même jusqu'à accuser le gouvernement de tuer les gens, en utilisant des génériques. Le cynisme n'a plus de limite pour encourager la cupidité.

Le bilan de cette histoire :
Des militaires, ignares politiquement, dont l'incompétence coûte des vies.
Des laboratoires américains, richissimes, utilisant des associations humanitaires (qui détiennent la "vérité") pour préserver leur profits et, donc, complices de morts.

Joy, repose en paix, ils sont fous et dangereux.


Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin

Ma liste de blogs